Un réseau électrique à faible tension continue dans l’habitat

La chasse au gaspi nous y amènera un jour ou l’autre, mais pourquoi ne pas explorer un peu en avance de phase cette idée : je pense qu’il serait intéressant tant d’un point de vue pratique qu’écologique de mutualiser les transformateurs électriques de la maison.

Imaginez ne plus avoir à transporter votre transfo en même temps que votre ordinateur, votre imprimante jet d’encre, votre téléphone portable etc… au lieu de cela, un simple câble (par exemple, un câble USB), et partout dans la maison, les prises murales correspondantes.

Sur le plan écologique, on règle d’un seul coup le problème des multiples transformateurs qui consomment chacun un petit peu, même si les appareils qu’ils alimentent sont éteints. Ce problème n’est pas prioritaire aujourd’hui par rapport à l’isolation des maisons, et surtout, il est fastidieux (débrancher le transfo de mon ordi quand j’éteints celui-ci, bonjour la galère; ce qui compte, ce n’est pas le nombre de gestes, c’est le pourcentage d’énergie économisé).

Bien sûr le transformateur central de la maison est intelligent: il est bourré l’électronique et ne consomme que ce qui est nécessaire pour produire ce qu’on lui demande. Il n’est pas justifié de mettre ce type d’intelligence dans un transfo individuel, mais ça le devient quand il est mutualisé.

Une tension de référence

Il faudra au préalable définir la tension délivrée par ce réseau. Sera-t-elle de 5 V comme pour le matériel Hifi et les ordinateurs fixes ? de 12 V comme les batteries de voitures ? de 18 V comme la plupart des ordinateurs portables ? Ou bien aurons-nous plusieurs tentions chacune avec sa propre prise ?

Photovoltaïque : un petit gain de plus

Aujourd’hui, si vous avez des panneaux solaires sur votre toit, vous avez aussi un onduleur qui transforme le courant de faible tension continue en courant alternatif 220V pour l’envoyer sur le réseau. Dans le même temps, le transformateur de votre ordinateur, de votre télé, de votre Hifi font exactement le contraire. Avec quelques pertes à chaque étape (de l’ordre de 5%).

Quand EDF ne vous rachètera plus l’électricité de vos panneaux photovoltaïques à un prix subventionné, ils pourront servir à charger des batteries affectées au réseau à faible tension. Dans ce cas, on évite de faire marcher l’onduleur dans un sens et le transformateur dans l’autre.

Optimisation thermodynamique

Avoir un transformateur mutualisé permet de surcroît de faire de l’optimisation thermodynamique : en hiver, il sera placé dans l’enceinte chauffée de la maison et contribuera au chauffage (Dans une maison passive, c’est la puissance des appareils électriques ainsi que la radiation du corps humain qui suffisent comme chauffage). En été, au contraire, le transformateur sera placé dans une pièce séparée thermiquement du reste de la maison et qui peut monter en température comme le cellier dans lequel il y a déjà la machine à laver le linge.

Autre optimisation plus facile à gérer : si la maison dispose d’une ventilation double-flux, le transfo est sur le trajet de l’air entrant en hivers et sur le trajet de l’air sortant en été. Je suis d’accord, on joue sur des pouillèmes, mais je parle là de la maison de l’an 2050, et contrairement aux « petits gestes » de tous les jours, on parle ici de conception : une fois en place, on n’y pense plus. C’est du « quick win ».

5 commentaires pour Un réseau électrique à faible tension continue dans l’habitat

  1. sebastien dit :

    Salut Cédric,
    Jolie idée… bon.. n’étant pas électricien, je ne me rends pas vraiment compte des contraintes de la basse tension… en revanche je suis convaincu que c’est bien à travers un bouquet de solutions plus ou moins « impactantes » chacune (avec plein de « pouillèmes » par ci par là), qu’on pourra peut-être enrayer l’entropie qui nous guette…

    Bonne fêtes de Saint Sylvestre !!

    Sébastien

  2. Alexis dit :

    Excellente idée en effet !
    Je viens de faire le tour de la maison, j’ai arrêté de compter à 50 transfo…
    Je pose la question à un électronicien pour voir si cela l’inspire,

    Bonne fêtes !

  3. Alexis dit :

    J’y pense d’ailleurs, les téléphones IP de Cisco (les autres également peut-être ?) sont alimentés par la prise ethernet (le commutateur est spécifique bien sur !)

  4. Cédric Ringenbach dit :

    Et les téléphones d’autrefois n’avaient pas besoin d’alimentation électrique. Va trouver un téléphone comme ça aujourd’hui ! Chez nous, de toute façon, on est sur Free et sans abonnement FT. Donc sans courant, pas de téléphone ! En cas de catastrophe naturelle ou de crue centenaire, on est mal !

  5. Pro dit :

    Bonjour,

    Si vous recherche un installateur, ou des informations sur les standard téléphonique, alarme de surveillance, alarme d’intrusion, cablage informatique, je vous conseille de contacter la société ATRS.
    Voici leurs site : http://atrs.fr

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :